Le mariage pour tous, une réforme normale


Jeune trentenaire, il y a des questions que je ne m'étais jamais posées. Notamment celle du conservatisme.

Ayant toujours vu ma mère et mes sœurs voter, je ne me suis jamais demandé si ce droit fondamental était contraire aux valeurs de la république. De la même manière, je n'ai jamais eu l'occasion de m'interroger sur leurs droits de travailler librement, d'étudier, d'ouvrir un compte bancaire ou d'accéder à la pilule et à l'IVG. Et bien entendu, je n'ai jamais remis en cause l'autorité de ma mère. Pourtant ces droits de la femme ont été souvent contestés durant le siècle dernier... au nom de la tradition, de la norme ou autres valeurs.


Alors pourquoi aujourd'hui je devrais m'opposer aux mariages pour tous ?

  • Parce qu'il peut concerner deux personnes du même sexe ? Et alors ? Je l'ai dis, je suis né en 1982 ; et de ce fait, pour moi l'homosexualité a toujours été légale (la loi supprimant toute pénalisation de l'homosexualité a été promulguée 4 jours avant ma naissance).
  • Parce qu'il bouleverse le schéma familial traditionnel ? Là encore, du fait de mon jeune âge, je ne connais pas de schéma traditionnel. Et s'opposer au mariage pour tous pour cette raison reviendrait à s'opposer au divorce, à l'homoparenté... Donc non, ça ne tient pas.
  • Parce que les citoyens n'ont pas été consultés ? L'engagement 31 était dans le programme de François Hollande, et l'élection présidentielle a eu lieu il y a 7 mois ; conclusion, j'ai tendance à penser que les citoyens ont bien été consultés.
  • Parce que si on autorise demain le mariage pour tous, nous ne pourrons pas nous opposer aux mariages consanguins, à la pédophilie, à l'inceste ? Au delà de l'aspect immoral et abject de cette question, rappelons aux personnes tenant de tel propos que l'homosexualité n'est pas un délit contrairement aux actes honteux contre lesquels nous nous opposerons toujours.

Parti Socialiste - Pétition pour le droit au mariage et à l'adoption pour tous
Sans me poser la question, j'étais naturellement pour le mariage pour tous, en tant que droit fondamental de l'être humain. Si je prend le temps de réfléchir sur le sujet, je n'ai pas d'argument contre. C'est grâce à ces rétracteurs que pour moi, d'évidence le mariage pour tous est devenu une conviction. Et c'est pour être certain qu'il soit mis en place rapidement que je soutiens le gouvernement et que le 16 décembre j'irais manifester.

Mathieu Gervais


Jeune trentenaire, il y a des questions que je ne m'étais jamais posées. Notamment celle du conservatisme.

Ayant toujours vu ma mère et mes sœurs voter, je ne me suis jamais demandé si ce droit fondamental était contraire aux valeurs de la république. De la même manière, je n'ai jamais eu l'occasion de m'interroger sur leurs droits de travailler librement, d'étudier, d'ouvrir un compte bancaire ou d'accéder à la pilule et à l'IVG. Et bien entendu, je n'ai jamais remis en cause l'autorité de ma mère. Pourtant ces droits de la femme ont été souvent contestés durant le siècle dernier... au nom de la tradition, de la norme ou autres valeurs.


Alors pourquoi aujourd'hui je devrais m'opposer aux mariages pour tous ?

  • Parce qu'il peut concerner deux personnes du même sexe ? Et alors ? Je l'ai dis, je suis né en 1982 ; et de ce fait, pour moi l'homosexualité a toujours été légale (la loi supprimant toute pénalisation de l'homosexualité a été promulguée 4 jours avant ma naissance).
  • Parce qu'il bouleverse le schéma familial traditionnel ? Là encore, du fait de mon jeune âge, je ne connais pas de schéma traditionnel. Et s'opposer au mariage pour tous pour cette raison reviendrait à s'opposer au divorce, à l'homoparenté... Donc non, ça ne tient pas.
  • Parce que les citoyens n'ont pas été consultés ? L'engagement 31 était dans le programme de François Hollande, et l'élection présidentielle a eu lieu il y a 7 mois ; conclusion, j'ai tendance à penser que les citoyens ont bien été consultés.
  • Parce que si on autorise demain le mariage pour tous, nous ne pourrons pas nous opposer aux mariages consanguins, à la pédophilie, à l'inceste ? Au delà de l'aspect immoral et abject de cette question, rappelons aux personnes tenant de tel propos que l'homosexualité n'est pas un délit contrairement aux actes honteux contre lesquels nous nous opposerons toujours.

Parti Socialiste - Pétition pour le droit au mariage et à l'adoption pour tous
Sans me poser la question, j'étais naturellement pour le mariage pour tous, en tant que droit fondamental de l'être humain. Si je prend le temps de réfléchir sur le sujet, je n'ai pas d'argument contre. C'est grâce à ces rétracteurs que pour moi, d'évidence le mariage pour tous est devenu une conviction. Et c'est pour être certain qu'il soit mis en place rapidement que je soutiens le gouvernement et que le 16 décembre j'irais manifester.

Mathieu Gervais.