Condamnation du DAL pour avoir installé des tentes à Paris

Lundi 24 novembre, le tribunal de police de Paris a condamné l'association Droit au Logement (DAL) à une amende de 12 000 euros pour avoir "embarrassé la voie publique en y laissant des objets". En cause, l'installation de tentes pour les mal-logés du 3 octobre au 15 décembre 2007, rue de la Banque à Paris.

Voici la lettre adressée ce 26 novembre par Bertrand Delanoë, Maire de Paris, au porte-parole du DAL Jean-Baptiste Eyraud :

Monsieur, Cher Jean-Baptiste,

C'est avec stupéfaction que j'ai appris la condamnation de votre association à une amende de 12 000 euros par le Tribunal de Police pour avoir "embarrassé la voie publique en y laissant des objets", une infraction de 4ème catégorie.

Au travers des poursuites engagées contre vous et qui ont conduit à ce jugement, c'est la lutte que vous menez depuis plusieurs années, celle de vos militants et de centaines de familles mal-logées, qui est visées.

C'est votre action qui est réprimée, celle qui a contribué à interpeller les pouvoirs publics et à permettre que l'accès au logement progresse dans notre pays.

Au moment où sera prochainement débattu à l'Assemblée Nationale le projet de loi "mobilisation pour le logement et la lutte contre l'exclusion", nous devons tous rester vigilants pour que le logement social redevienne une priorité effective du gouvernement.

Votre mobilisation est plus que jamais essentielle. Je tenais dans ces circonstances à vous assurer de mon entier soutien.

Je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de mes sentimens les meilleurs.

Très cordialement,

Bertrand Delanoë